Accueil

Bienvenue à la Préceptorerie de Fareyroles

 

640x480-IMG_20130929_114046

Le nom de Préceptorerie vient du fait que la circonscription administrative d’une maison appartenant à l’Ordre des Pauvres Chevaliers du Christ et du Temple de Salomon était dirigé par un précepteur.

En effet, les responsables de chaque maison étaient désignés par le titre de Præceptǒr (Précepteur/Commandeur) ou Mǎgistěr (Maître) s’ils étaient responsables de la maison mère d’une Province. Si la traduction de Mǎgistěr ne laisse aucun doute, celle de Præceptǒr, littéralement « celui qui commande », est parfois sujette à caution.

Une Préceptorerie est donc un ensemble de bâtiments tenant à la fois du monastère et de la ferme de rapport pour se procurer des fonds afin de soutenir les actions de la Milice du Temple en Terre Sainte et dans la péninsule Ibérique lors de la Reconquista.

Une Préceptorerie n’est pas un lieu unique, mais plutôt un ensemble de domaines avec une maison mère ou cheftaine et des maisons subordonnées qui n’étaient pas des Préceptoreries au sens propre. L’appellation « Maison du Temple » que l’on retrouve souvent dans les ouvrages sur le sujet ne suffit donc pas pour faire la différence entre une Préceptorerie (maison cheftaine) et les maisons subordonnées.

Chaque domaine était bien souvent composé d’un logis pour les templiers comprenant une cuisine, un réfectoire et un dortoir, d’un bâtiment pour les gens (donats) qui travaillaient pour la Milice du Temple, d’une écurie, d’une étable, d’une porcherie, d’une ou plusieurs granges, d’une charretterie, de jardins, d’un vivier et d’un pigeonnier. L’ensemble de ces bâtiments était entouré d’un mur de clôture et parfois d’un fossé pour garantir la tranquillité des moines, des donats et des gens de passage. Tout autour de cette enceinte se trouvait un ou plusieurs moulins, des vergers, des vignes, des prés, des prairies, des terres cultivables, des futaies et des bois.

Cependant, il y avait toujours une chapelle à l’intérieur de l’enceinte avec son cimetière ou un oratoire dans le logis des Templiers.

Dans certaines Préceptoreries, il était possible de trouver d’autres bâtiments spécialisés comme une hôtellerie, si celle-ci était proche d’un chemin de pèlerinage afin accueillir les gens de passage, un hôpital pour soigner les templiers blessés au combat et les gens du domaine du Temple ou une prison si cette Préceptorerie avait un droit de justice haute sur l’ensemble de la circonscription administrative de son domaine.

Par la bulle  « Ad providam » du 02 mai 1312, l’intégralité des biens templiers furent transférés à perpétuité à l’Ordre de Saint-Jean de Jérusalem (aujourd’hui Ordre de Malte), à l’exception des possessions situées dans la péninsule ibérique qui sont réservés en attente d’accords.

Ce ne fut qu’à partir du début du XIVème siècle, lorsque les Hospitaliers récupérèrent les biens templiers, qu’ils leurs donnèrent le nom de commanderies.

Cette maison ayant appartenu à l’Ordre du Temple est actuellement en cours de réhabilitation.

Les propriétaires organisent en collaboration avec notre association « Les amis de la maison templière de Fareyroles » des événements et des activités culturelles en rapport avec l’histoire de l’Ordre du Temple en général et l’époque moyen-âgeuse.

N’hésitez donc pas à parcourir notre site pour vous tenir régulièrement informé des dates de nos différentes activités qui ont lieu pour faire revivre ce lieu historique et si vous souhaitez avoir plus de renseignements sur un de nos différents évènements et/ou une de nos activités culturelles, n’hésitez pas à nous écrire en utilisant la page contact.

Nous recherchons tout document (témoignages, tableaux, photos, histoires, légendes, etc.) ayant trait à la Préceptorerie de Fareyroles. Envoyez-nous un message pour nous informer que vous êtes en possession d’un tel trésor du passé.

Contactez-nous également, si vous avez des remarques ou des suggestions à formuler sur notre site.

Merci de votre visite.